Cartésiens s'abstenir...!

February 12, 2015

 

 

 

 

 

L'achat d'un voilier est plus que l'acquisition d'une coque, d'un mât et de voiles... On reprend une histoire de navigations, une série de galères, de moments de bonheur intense, de soucis techniques et de budget. En résumé, on répond parfaitement au vieux dicton : "les deux plus beaux jours pour un propriétaire de bateau : c'est le jour où on l'achète et le jour où on le vend!"  Et pourtant on les achète ces bateaux qui nous font tant rêver, et nous versons même une petite larme le jour où on les revend.

 

Lors de l'achat de Canquin j'ai été parfaitement insouciant, capricieux et impulsif. Le plus important lors de l'achat d'un voilier, au delà de l'avis de l'expert, c'est celui de l'ancien propriétaire. J'ai bien évidemment été charmé par le bateau et son histoire mais également par son propriétaire. La première rencontre avec monsieur Antonioli a été pour moi un moment fort. J'avais visité Canquin la veille et nous avions décidé de nous rencontrer afin de parler un peu... Un matin de janvier 2015, j'arrive au port de Toulon où Michel séjourne ponctuellement sur son voilier tout confort de 47 pieds. Nous nous installons à la table du carré et pendant que Michel sort des documents et me parle de l'hitoire de Canquin mon esprit divague...

 

 

Je ne peux m'empêcher de regader les photos accrochées derrière lui. Ce monsieur a été capitaine de Marine Marchande et a navigué sur beaucoup de bateaux, mais la photo qui retient mon attention c'est l'image de Michel à bord de CLUB MÉDITERRANÉE ! 

 

L'entrevue se solde par le versement d'un acompte pour l'achat de Canquin. En regagnant ma voiture j'ai davantage le sentiment d'avoir rencontré un sacré bonhomme que d'avoir acheté un bateau! Il me faudra quelques heures pour réaliser que j'étais le futur nouveau et heureux propriétaire de CANQUIN ! qui suis-je ?

Please reload