Navigation hivernale

May 10, 2017

 

Cet hiver n'aura pas été un long fleuve tranquille... les journées de navigation se sont enchainées afin d'engranger de l'expérience à bord de Canquin. Navigation dans tous les temps de 10 à 45 noeuds de vent. Il était essentiel pour moi de mieux comprendre les réactions de Canquin avant le grand départ de septembre prochain. 

 

Au programe navigation sur pilote automatique pour être sûr qu'une fois dans le grand bain celui-ci sera capable de faire son travail correctement. Lorsque l'on navigue en solo le pilote automatique est un élément essentiel de sécurité. Sans lui impossible de dormir ou de se préparer à manger. Comme vous l'avez surement lu dans un post plus ancien, Canquin n'affection guère les allures portantes par vent fort et mer forte. Or lorsque l'on traverse l'Atlantique c'est exactement dans cette configuration que l'on peut se retrouver. Le jeu a donc été de trouver les bons réglages de voiles afin de soulager le pilote automatique sans pour autant avoir un déficit de vitesse trop important. Mission réussie... enfin je pense... car la Méditerranée et sa houle haute et courte ne ressemble guère à la grosse et longue houle de l'Atlantique. Il faut donc accepter une part d'inconnu et de découverte pour la suite de mes projets... 


L'hiver ne signifie pas que tempête et mauvais temps; il y a eu également de très belles navigations dans du vent calme et même quelques beaux mouillages. L'un des temps fort de cet hiver aura été le jour de l'an passé à bord de Canquin en compagnie de Stéphanie.

 

 

 

Please reload